Objectifs de recherche scientifique et de développement technologique

·  Recherche scientifique en psychologie de la circulation et développement d’un test diagnostic d’aptitude à la conduite (examen de conduite + dangerosité de l’usager de la route.)

·  Etude et travaux de recherche sur la psychologie de la route.

·  Conception d’un programme de formation en « psychologie de la circulation » pour la formation à la carte ou des P.G.S.

·  Elaboration d’un programme de guidance.

·  Création d’une revue annuelle sur la psychologie de l’usager de la route.

·  A moyen terme, expertises psychologiques, pour la justice dans les accidents de la circulation.

Etudes et travaux de recherche à réaliser :

·  Attitudes et comportements de l’automobiliste.

·  Attitudes et comportements du piéton.

·  Impact des politiques de communication (campagne de prévention).

·  Impact des politiques de sanctions.

·  Prédisposition à l’accident « accident proneness »

Nouvelles connaissances scientifiques et technologiques à acquérir, à maîtriser et à développer :

·  Approfondissement des connaissances sur les pratiques effectives des usagers de la route, menant aux accidents.

·  Analyse des tâches du conducteur.

·  Proposition de mesures efficaces pour prévenir les accidents de la route en rapport avec le facteur humain.

·  Grille de diagnostic psychologique du trafic (comportements individuels du conducteur)

·  Guidance dans le domaine de la prévention routière.

Méthodes, techniques, procédés, produits, biens et services à développer ou à améliorer :

·  Conception d’un programme de formation en « psychologie de la circulation ».

·  Conception d’un test diagnostic d’aptitude à la conduite.

·  Conception d’un canevas d’expertise psychologique des accidents.

·  Elaboration d’un programme de guidance pour les usagers de la route.

Formation par et pour la recherche :

·  Montage d’une formation à la carte (P.G.S.) sur la psychologie de l’usager de la route destinée aux personnes ou services s’intéressant à la circulation routière.

·  Montage d’une post graduation de « psychologie de la circulation ».

·  Proposition d’une formation de mise à niveau et/ou qualifiante destinée aux contrevenants et récidivistes au code de la route